Money Series #3 : pourquoi je dépense et où est-ce que j’épargne ?

par C. Befoune
10 commentaires
pourquoi depenser comment epargner
14 minutes

Dans le premier article de la série, j’ai présenté la manière dont mon salaire est réparti.

Revenons quelques secondes sur cette répartition :

 

  • Loyer : 33% du salaire
  • Factures : 14% du salaire
  • Courses : 15% du salaire
  • Taxi/Autres : 12% du salaire
  • Économies : 29% du salaire

À tous ceux qui se demandent pourquoi on a un total de 103% au lieu de 100%, je vous prie de lire le premier article, et même le deuxième, sinon nous ne nous en sortirons pas. Mais alors pas du tout !

Rappelons que cet article se retrouve dans la section Ce que je lis parce que la série repose entièrement sur mon expérience, mais aussi la lecture de livres sur la gestion des finances personnelles dont le premier est celui-ci :

Revenons à nos moutons et examinons rapidement chacune des catégories de répartition de mon salaire.

  • Pourquoi je dépense ?

Pour ce qui est du loyer, il n’y a pas grand chose à dire. Il n’y a aucune fluctuation à ce niveau. La dépense est fixe et mensuelle, aucun moyen d’y échapper. Idem pour les factures. Par contre, je souhaite dire une ou deux choses à ce niveau. Je ne possède aucun abonnement qui ne soit pas indispensable. Eau, électricité, internet/téléphone. Voilà ce à quoi se réduisent mes factures. Je n’ai par exemple pas d’abonnement dans une salle de sport, je fais mon fitness chez moi. J’ai acheté le matériel dont j’ai besoin, une dépense fixe et unique qui me permet de réduire les dépenses en temps (déplacement), en argent (déplacement et abonnement), et en énergie (déplacement). Ça fait 5 ans que ça dure, et je ne suis toujours pas sur le point de me tirer une balle, donc tout va bien.

Je n’ai pas Netflix. Je n’ai pas Canal Sat. J’ai le boîtier TV d’Orange qui est inclus dans l’abonnement internet mais je ne m’en sers pas car je n’ai pas de télévision. C’est une grande économie d’argent, mais ce n’est pas la raison majeure pour laquelle je ne dispose d’aucun de ces éléments. Je veux rester au contrôle de ma consommation de contenu. Allumer la télé parce qu’on estime n’avoir rien à faire de sa journée et regarder Kim Kardashian se maquiller et se remaquiller est plus abrutissant qu’autre chose. Donc non, je n’ai pas de télé. Par contre, je dépense beaucoup pour ce qui est de (des ?) abonnement(s?) internet.

Pourquoi ? Parce qu’internet est la source principale de 99% de mes activités, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Je ne peux pas me permettre d’avoir une connexion qui rame. Je dépense autant pour internet parce que ça me rapporte de l’argent. On y reviendra plus longuement dans un prochain article. Par contre, il faudra me le rappeler, j’ai tendance à suivre l’inspiration et oublier mes promesses. Donc la rédaction de l’article sur le fait de dépenser de l’argent pour gagner de l’argent est entièrement entre vos mains. Je répète. Entièrement.

La catégorie Courses ! Aha ! Cette partie fera définitivement l’objet d’un article entier. Il portera sur mes astuces pour garder cette dépense fixe. Mais vraiment fixe. Il portera également sur la manière dont je procède pour la réduire tous les deux mois environ. Par contre je n’ai pas encore trouvé le moyen de garder cet argent mis de côté. Jusqu’ici je le claque pour autre chose et c’est vraiment très énervant pour une personne qui souhaite épargner au maximum. N’oublions pas que je vis seule, et c’est sans doute la raison pour laquelle cette charge reste fixe. Astuce : si vous mangez très souvent au resto, prière d’inclure cette dépense dans la section courses. Vous saurez ainsi combien l’entretien de votre maison et la nourriture vous coûtent vraiment. Se dire qu’on dépense une certaine somme tous les mois pour la nourriture alors qu’en fait on est 6 fois par semaines au restaurant fausse complètement le calcul. Et non, le fait que les courses ne diminuent pas vu que vous mangez dehors n’est pas une économie. Entre 3 poivrons et 6 repas dans un restaurant, le calcul est vite fait !

La catégorie Taxi/Autres. Mon cauchemar. Mon enfer. Le côté obscur de mes dépenses. Je vous l’ai dit dans le premier article de la série, je me ruine en taxi. Je me suis rendue compte après rédaction de cet article que cette catégorie ne me coûte pas 12%, mais 33% de mon salaire. C’est horrible. Vous vous demandiez où est-ce que je claque l’argent dégagé du budget courses ? Et bien c’est dans le taxi. Je n’arrive pas à y croire tellement ça m’énerve ! Vous vous souvenez que je vous ai dit que je n’achèterai une voiture pour rien au monde, n’est-ce-pas ? Certains m’ont dit que ce serait plus avisé pour moi et me permettrait de dépenser moins. J’ai envie de leur répondre tout de suite, mais je préfère garder ça pour plus tard.

Économies. 29% de mon cher salaire. Hmmmm…. Beaucoup de choses ont changé depuis la rédaction du premier article. Mon boulot n’est pas ma seule activité génératrice de revenus, mais c’est le seul revenu sur lequel je vis. Tout le reste est dédié à l’épargne. Pourtant je tiens à épargner une partie de mon salaire. Je préfère ne dépenser que pour l’utile et épargner tout le reste plutôt que dépenser mon argent pour l’applaudissement de la foule. Une fois qu’elle a applaudit elle retourne vaquer à ses occupations, me laissant seule face à mes babouches Dior et la facture colossale qui va avec. Non, mes cocos. Dior pour du m’as-tu vu c’est pour les pauvres. Tant pauvres d’esprit que financièrement.

Vous en doutez ?

Le « vrai » riche ne met pas Dior pour vos ridicules applaudissement. Il met Dior parce que c’est son niveau, et surtout parce que c’est un investissement. Ca dure plus longtemps ! C’est la raison pour laquelle j’achète des sacs Nanawax. Ils durent très longtemps, quel que soit le temps qu’il fait. J’en ai traîné un pendant 3 ans à travers les continents au moins 6 fois par semaine toutes les semaines, donc je sais de quoi je parle ! Je l’ai changé il y a 2 jours, pour un autre sac Nanawax. Bon… je ne vais pas faire ma maligne ici, j’adoooore les sacs de marque et j’en ai, mais je ne compte pas renouveler ces achats pour le moment. Nanawax. Point.

Pour ce qui est des parfums, c’est Calvin Klein et Guerlain (le temps que Nanawax envahisse ce marché). Ce n’est pas pour frimer, dans ce cas c’est un investissement (comme les riches !). Aucun besoin d’en remettre dans la journée, donc les flacons durent assez longtemps. Je n’ai rien trouvé de mieux sur le marché que les parfums de grande marque. Les imitations sont une dépense inutile parce que le faux n’est que ce qu’il est : cheap à tous les niveaux. Il faut en racheter souvent, ce qui fait dépenser 2 ou 3 fois plus pour le même produit. 1 flacon de « vrai parfum » coûte environ 60 000 FCFA et dure en moyenne 4 à 5 mois. Le cheap, celui qui ne brûle pas la peau et ne tâche pas les vêtements, coûte environ 30 000 FCFA et doit être remplacé tous les mois. Au bout de 5 mois, qui a fait des économies ?

Revenons à ces 29% d’économies. C’était bien beau dans les calculs, mais une fois couchés sur du papier la réalité a été bien différente de ce que je croyais. La rédaction du premier article de la série m’a fait comprendre quelque chose d’essentiel : je mets effectivement de côté 29% de mon salaire lorsque je le perçois, sauf que ces 29% ne restent pas de côté. Non. Du tout. Jamais. Nein. Niet. Never. Ndem.

Les 29% d’économies sont souvent brûlés de moitié à cause de ces fichus taxis, mais aussi à cause de mes achats compulsifs de livres. Alors j’écris 29%, mais je ne mets en moyenne qu 19% de côté. Je déteste donner des conseils, mais je vais devoir me faire violence : écrivez vos dépenses pour savoir exactement quelle somme est allouée à quoi. Il y a une grande différence entre ce qu’on se dit et ce qui est. Je suis passée de 29% à 19% en 4 minutes. La gifle a fait mal. Très. Très très même.

Forte de la vérité sur mes dépenses et consciente de mes nouveaux défis, j’ai donc revu la ventilation de mon salaire. Je tape dans mes économies pour deux raisons : je paie le taxi et j’achète des livres. Lorsque je regarde la répartition plus haut, il n’y a pas de budget pour les livres, pourtant c’est l’une de mes dépenses les plus fréquentes. C’est particulièrement idiot de ma part. C’est bien joli de vouloir épargner autant que possible, mais il est préférable de s’en tenir au réel. J’achète des livres. J’ai besoin d’argent pour ça. Point. Bon… J’ai environ 50 livres, voire plus, qui attendent que je les lise. Juste pour cette série j’en ai déjà 3 ou 4 autres. On ne va pas faire les fous. On va lever le pied pour cette dépense. Toutefois, j’ai besoin de dégager de l’argent pour autre chose que je pourrai acheter ou payer.

Une autre des réalités que m’a fait réaliser la rédaction du premier article est l’absence de fonds d’urgence. Mes économies sont mon fonds d’urgence, alors je n’épargne pas autant que ce que je pense épargner. Les imprévus se fichent du calendrier. Ils surviennent n’importe où, n’importe quand. Donc Je travaille à changer cela. Ce qui m’a menée vers la ventilation de mes économies.

Pour que mon fonds d’urgence ne soit plus mêlé à mes économies, il a fallu trouver un moyen pour ne plus avoir accès à la totalité de mes économies. Sinon la carte bancaire est vite sortie, et l’argent vite dépensé. J’ai commencé par revoir à la baisse le pourcentage de mon épargne sur salaire : nous sommes passés de 29% à 21%. Je reste quand même au-dessus de 15%, qui est la moyenne. Je reste également au-dessus de 20%, sinon je me serais tiré une balle de désespoir. 21% est le pourcentage minimum, et je peux aller au-delà si j’ai de l’argent qui me reste entre les mains après avoir effectué les dépenses nécessaires.

  • nOù est-ce que j’éparge ?

Je ne dois pas avoir accès à toute mon épargne. J’ai parlé dans le premier article de la série (on penserait que je n’ai absolument rien dit dans le second !) de l’ouverture d’un compte bloqué pour y mettre mon argent. Je comptais ouvrir un compte bloqué sur 5 ans. Mais ça c’était en 2018. J’étais jeune, naïve et peu avisée. Ça a bien changé depuis grâce à deux éléments majeurs dans ma vie : le livre en photo et ma sœur. Elle est imbattable en termes d’argent. Je vous l’aurais bien prêtée, mais… Elle est à moi et fait ma joie.

Ici, on va faire un peu de mathématiques. Mais très rapidement, parce que j’ai une sainte horreur des calculs. Mentalité de pauvre : stocker son argent afin d’y avoir accès à une période définie dans le futur. Mentalité de riche : trouver le moyen de faire fructifier son argent afin d’avoir accès, dans une période future définie, à une somme supérieure à celle de départ. Entendons-nous bien : je n’envoie personne ici aller miser son argent je ne sais où. Je me limite à MES décisions, MON épargne, MON argent, les risques que JE suis prête à prendre. Je suis traductrice à la base. Pas stock broker ou banquière. Ce que je dis ici ne s’applique qu’à moi. Je ne suis pas un gourou.

Après avoir étudié les taux d’intérêts de mon compte épargne actuel (je n’ai rien étudié personnellement, j’ai dit à mon amie Leyla qui s’y connait nettement mieux dans quelle banque est domicilié mon compte épargne et elle m’a giflée par téléphone à cause du taux d’intérêt ridicule), j’ai décidé de ne pas faire confiance à ces gens pour la somme d’argent que je souhaite « bloquer ». Les comptes courants exigent un paiement de frais « d’entretien » des compte parce qu’ils ne rapportent pas d’argent aux banques. Les mouvements réguliers sur ces comptes ne permettent pas aux banques de prêter l’argent déposé par le client à une autre personne qui remboursera avec des intérêts. Donc pour avoir accès à un compte courant on paye pour tout, même pour le retrait de grosses sommes d’argent, qu’il s’agisse d’espèces ou de virements.

La manne des banques c’est le compte épargne. Le compte épargne bloqué c’est carrément le paradis. La preuve ? Il faut parfois payer pour débloquer un compte avant la période définie. N’est-ce pas une preuve que vous comblez un manque à gagner ? Les taux d’intérêts des banques sont très souvent ridicules pour le client. Prenons un cas très simple. Vous bloquez 20 millions dans une banque pour une période de 7 ans. Ces 20 millions sont prêtés la première année à une dame qui gagne très bien sa vie et qui veut rapidement s’acheter un terrain parce qu’elle en a marre des appartements. Elle rembourse sur deux ans. Elle paiera, disons, 12 % d’intérêt. Après deux ans, elle rembourse les 20 millions qui sont immédiatement prêtés à un commerçant qui veut démarrer une nouvelle affaire. Il emprunte sur 5 ans. Son emprunt est plus long, donc il paye plus d’intérêts. Disons 16%. 7 ans après vous ramenez votre fraise à la banque pour récupérer vos 20 millions, fier de les récupérer avec 5% d’intérêt. L’arnaque ! Je ne parlerai pas ici de ce que l’inflation fera à ces 5% fixés 7 ans auparavant. Par contre, je le ferai si la demande est grande. Dites-le en commentaire.

Donc oust le compte bloqué. On se tourne vers ceux vers qui les banques se tournent lorsqu’elles ne prêtent pas votre argent, mais doivent le faire fructifier. La bourse. Oui mes cocos. La bourse n’est pas réservée qu’à Zuckerberg. Comme on le dit chez moi, « Nous sommes tous dedans maintenant ! ». 14% de mon épargne est réservée à la bourse (ce n’est pas un projet, c’est déjà le cas), et 7% à mon compte courant régulier. Ces 7% représentent mon fonds d’urgence. Une fois qu’il excède une certaine somme… je n’ai pas encore décidé de ce que j’en ferai, mais je sais avec certitude que je trouverai le moyen de ne plus y avoir accès. En ce moment, je travaille à ma troisième source d’épargne. Oui, il y en a déjà deux : bourse et compte épargne régulier, c’est-à-dire pas bloqué (qui me rapporte un taux d’intérêt hautement déprimant). La troisième est l’investissement dans un business. Mais ne nous méprenons pas. Le premier startupper venu n’aura pas mon argent. J’ai déjà défini ma valeur sûre, et nous travaillons en ce moment à la concrétisation de l’investissement.


J’ai assez bavardé, donc je vais m’arrêter-là. Notez que tout élément de chacun des articles de la série est susceptible d’être développé à la demande. Je documente mon parcours « épargne » en toute transparence afin d’y voir plus clair, donc s’il y a la moindre zone d’ombre, n’hésitez pas à me demander de creuser plus encore. Je le ferai volontiers. Commentez, écrivez-moi sur Instagram (@c_befoune) envoyez des mails à l’adresse mesdigressions@gmail.com. Je réponds aux mails une fois par semaine. Par contre si vous êtes abonné au blog, écrivez-moi à l’adresse qui vous est réservée. A celle-là, je réponds tous les jours.

10 commentaires
4

You may also like

10 commentaires

Avatar
Fanny janvier 25, 2019 - 12:52

L’argent le mouton noir de ma life en ce moment.

Merci de partager tes expériences avec nous. C’est très enrichissant et comme toujours cela pousse à l’introspection. 7% dans le compte régulier et 14 % dans la bourse…. Je n’ai envie que d’applaudir… Actions always….
Je sépare mes finances en 3 grosses parties ce que je dépense, ce que j’investis ( non existant a date et mon objectif 2019) et ce que j’épargne. L’objectif étant de pallier aux urgences sans toucher ni à l’épargne, ni à l’investissement. L’epargne c’est pour l’université des enfants par exemple, ou les grosses stations de dépenses futures.
Je vais rencontrer une collègue qui bosse dans la gestion du patrimoine et avec qui j’espere Monter un programme de choc et arrêter de bosser pour de l’argent à 45 Max …..
Je me fais peur … je panique… mdr

Reply
C. Befoune
C. Befoune janvier 25, 2019 - 1:03

Si tu as peur c’est parfait. Ca signifie que tu es sur la bonne voie. Toucher à l’épargne c’est mon grand problème. C’est horrible. J’ai reçu un « carnet de dépenses » qui s’appuie sur une méthode japonaise. J’ai hâte de l’essayer et d’en parler. Je dois VRAIMENT remettre de l’ordre dans mes finances.

Reply
Avatar
Dieynaba janvier 31, 2019 - 11:07

Thanks for the valuable info in this article! Pourrais-tu apporter plus d’info sur la bourse, je suis très curieuse d’en savoir plus.

Reply
C. Befoune
C. Befoune janvier 31, 2019 - 12:03

Les « vraies » questions !

Reply
Money Series #5: Pourquoi et comment traquer ses dépenses ? - Digressions février 4, 2019 - 2:28

[…] avant toute chose et je le transfère selon les différentes répartitions de mes économies (voir #3). J’avais accès à toute cette épargne au départ, mais depuis le mois de décembre les 2/3 […]

Reply
Avatar
Alsir OUATT février 11, 2019 - 6:07

Bonjour Befoune,

Après avoir lu l’article, une question me passe par l’esprit concernant la ventilation de ton salaire. En effet, je ne vois pas de budget alloué aux soutiens à la famille (Grande comme petite). Dans notre envirronnement, ce sont des choses à prendre en compte selon moi.

Reply
C. Befoune
C. Befoune février 12, 2019 - 1:36

Tout dépend des priorités de chacun, Alsir. Le but n’est pas d’inciter à copier mon modèle, mais plutôt à pousser chacun à adopter un modèle qui lui convient. Il t’est possible de tenir compte de cette catégorie dans ton processus personnel.

Reply
Avatar
christelle mars 4, 2019 - 7:40

je suis impressionnée par cette volonté de mettre de l’ordre dans tes finances
c’est un de mes objectifs de cette année. l’autre objectif c’est d’epargner meme si c’est un peu difficile quand on n’a pas de revenus reguliers.
sinon j’aimerais avoir plus d’infos sur la bourse. je vis au cameroun et je me dis qu’a defaut d’avoir un side business je pourrais faire fructifier mon argent de ce coté mais je trouve tres peu d’informations a ce sujet. vers qui me tourner? vers ma banque? comment avoir l’assurance de ne pas perdre son argent dans le process?

Reply
C. Befoune
C. Befoune mars 5, 2019 - 1:43

L’assainissement des finances… il m’a fallu des années pour me décider enfin. Pour ce qui est de la bourse je pourrais donner des bases, car dans chaque pays les institutions sont différentes. Je parlerai de ce qu’il faut savoir avant de se lancer, et des astuces qui m’ont aidée.

Reply
Money Series #8 : et si on revenait sur les bases ? - Digressions décembre 8, 2019 - 3:07

[…] les Money Series #3 (Pourquoi je dépense et où est-ce que j’épargne) et #4 (Comment dépenser utile), […]

Reply

Commentaire

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Add Comment
Avatar
Loading...

Cancel
Viewing Highlight
Loading...
Highlight
Close
Login

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Forgot password?
New to site? Create an Account
×
Signup

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Already have an account? Login
×
Forgot Password

×