E30 : Vivre l’amour différemment avec Mister No Name (1ère partie)

par C. Befoune
3 commentaires
2 minutes

Au vu de la croissance de l’homophobie pour des raisons diverses et parfois personnelles, il semblerait qu’être homosexuel dans nos pays soit très risqué.

Dans cet épisode l’invité dont l’identité n’est pas révélée est africain et se confie sur son expérience de vie et la manière dont il a créé un environnement épanouissant pour lui.. Nous avons abordé de nombreux sujets au cours de cette première partie de l’interview : réaliser qu’on est gay ; en parler à sa famille ; naviguer à travers le monde professionnel ;le rapport aux principes bibliques ; la configuration des couples gay, le mariage et la parentalité quand on est un homme en couple avec un autre homme ; le cinéma gay ; la conception de l’amitié avec des hétérosexuels quand on est homosexuels ; rencontrer de potentiels amoureux et le danger que sont certaines rencontres ; l’homosexualité refoulée qui se traduit parfois de l’homophobie.

La voix de notre invité est masquée, alors il serait préférable d’utiliser un casque ou des écouteurs pour une écoute optimale. Cette plateforme est un espace dont deux des fondements sont la bienveillance et le respect, alors vous êtes priés d’en faire preuve tout au long de l’écoute, mais aussi lorsque vous partagerez vos réactions en commentaire sous cet article.

Je vous souhaite une bonne écoute !


Ressource mentionnée dans l’épisode :

Between Women, série sur YouTube. Il semblerait que la chaîne ait été supprimée, mais cette playlist propose toute la première saison.


Photo : RODNAE

Digressions n’a aucun compte sur les réseaux sociaux, une situation qui n’est pas près de changer. Pour vous tenir informés des activités ici, abonnez-vous au blog, tout simplement.

Je suis disponible par mail à l’adresse mesdigressions@gmail.com et sur Instagram à @c_befoune.

You may also like

3 commentaires

Miss No Name août 26, 2021 - 2:44

Cet épisode est sorti depuis 3 jours mais je n’ai pas osé l’écouter quand j’ai reçu la notification… J’ai pris mon courage à deux mains et je viens enfin de le finir ! J’ai fait de nombreuses pauses, car ça me rappelle beaucoup ma situation et des choses que je traverse. Mais j’ai également beaucoup ris et je sors de ce premier comme rassénérée. Il me tarde d’écouter l’épisode 2. Merci infiniment…

Reply
C. Befoune août 29, 2021 - 3:07

Merci a toi Miss No Name de l’avoir finalement ecoute. J’espere que le fait de te reconnaitre dans certains passages t’a fait du bien.

Reply
Dreamer août 31, 2021 - 2:38

Je suis très ému après l’écoute de cet épisode. Je me suis reconnu tellement de fois sur ma sensibilité, sur ma peur de décevoir mes proches, sur la nécessité ou non de faire son « coming out », sur la religion. Lorsque l’on ambitionne de faire avancer sa communauté sur certaines questions telles l’éducation, le féminisme, l’agriculture, la santé… L’on ne peut se permettre certaines révélations au risque de sacrifier tout le reste. Alors j’envie l’invité du jour pour son courage. Vraiment !
Il y a tellement à faire qu’il serait égoïste de tout foutre en l’air ainsi, surtout dans un conteste aussi virulent sur la question d’homosexualité…
Dans une de ses publications sur twitter, ngimbis souligne ceci « Dire que j’ai vécu dans un Yaoundé où tu pouvais boire ta bière à Elise Bar où à Pakita, environné par des couples homos, sans autre préoccupation que la température de ta bière.
Aujourd’hui ce sont des pogroms au nom d’un puritanisme moyenâgeux.
Dans tout ça y’a pas d’eau… » Ma question est de savoir n’y a t-il un lien entre homophobie et la pauvreté?

Reply

Commentaire

Des cookies sont servis mais ils ne sont pas à manger ! J'espère que ça ne pose pas de problème... Accept Read More