Minimalisme : comment désencombrer sa cuisine

par C. Befoune
1 commentaires
13 minutes

Declutter est le maître-mot chez les minimalistes.  Le mot en français est désencombrer. Il est nettement moins sexy, alors on dit généralement declutter

Aujourd’hui on ne parlera pas de minimalisme de manière théorique. Je rentrerai dans vos cuisines que nous allons declutter ou désencombrer ensemble. L’article n’est pas destiné aux minimalistes uniquement. Qui ne voudrait pas avoir une maison (et donc une cuisine) plus aérée, moins encombrée, plus… lumineuse ?

Je suis particulièrement attachée à ma cuisine. Elle est mon refuge quand je vais mal et que j’ai besoin de m’évader. Je cuisine alors pendant des heures. Je teste, je goûte, j’aime, je déteste, je réessaie… Qui souhaiterait que son refuge soit encore plus déprimant que la situation dont on essaie de s’échapper ? Pas moi en tout cas !

On ira point par point. On videra, on classera, on donnera, on jettera, et on adoptera de bonnes habitudes.

1- Le frigidaire (ou frigo pour les intimes)

On s’en rend peu compte, mais le frigo (oui, je suis une intime) est souvent l’endroit le plus encombré de la cuisine. C’est une sorte de poubelle pour tout ce qui n’est pas terminé, qu’on se convainc ne pas pouvoir être jeté. Le frigo est aussi le cimetière de tous nos espoirs et projets culinaires. Oui, tous ces trucs achetés parce qu’ils seront certainement cuisinés un jour ou l’autre. 

Ce dont il faut se débarrasser :

  • Tout repas cuisiné qui y est stocké depuis plus de 4 jours
  • Tout ce qui est périmé… mais qui nous semble comestible parce que c’est dans un endroit frais
  • Tout habitant du cimetière d’espoirs culinaires : cuisinez-les ou donnez-les à quelqu’un qui le fera
  • Tous les doublons remplis à moitié : 2 pots de mayonnaise Calvé remplis à moitié = 1 pot de mayonnaise Calvé plein. Par contre, 1 pot de moutarde forte rempli à moitié + 1 pot de moutarde à l’ancienne rempli à moitié n’est pas = à 1 pot de moutarde plein. N’allez pas dire que je vous ai demandé de faire n’importe quoi. Les éléments sont combinés selon leur caractère identique et leur saveur.
  • Tout ce qui est pourri mais qui est emballé (c’est très généralement le cas pour les fruits et légumes)

Comment le traiter dès à présent :

  • Le nettoyer 1 ou 2 (l’idéal) fois par mois. Ça permet de savoir toujours de manière très exacte ce qu’il y a dedans, surtout quand on ne vit pas seul.
  • Eviter de conserver de la nourriture plus de 3 jours
  • N’acheter que ce qu’on sait qu’on consommera. Les espoirs culinaires doivent être clairement programmés (« Demain/Mardi prochain j’essaie de cuisiner des tapas », et non « Ça peut être cool de tester les tapas ! Ok j’achète ! » C’est de l’argent dépensé inutilement, ce qui conduit à un frigo chargé inutilement.
  • Tout emballer. Ça doit être un réflexe. Grâce à cette astuce, un élément qui pourrit n’affecte pas le frigo tout entier, et donc tous les éléments qui y sont rangés. Le frigo est un environnement frais, donc propice au développement et à l’expansion des bactéries. Si tout est toujours fermé, les bactéries de la sauce qui a tourné n’iront pas se balader sur les restes de riz de la veille. 
  • Tout emballer (suite). Tous les restes de repas doivent allez dans des Tupperware en bon état et au couvercle qui ferme bien. Tous les fruits et légumes doivent être rangés dans des sacs de congélation par catégorie. Le film alimentaire doit être votre meilleur allié : au lieu de balancer les restes de pizza dans leur boîte, mettez-les dans une assiette et couvrez de film alimentaire (le papier aluminium n’est pas aussi étanche, donc il n’est pas utile dans ce cas). Il est ainsi plus facile de gérer la pourriture. Vous ne serez pas obligé de laver tout l’intérieur du frigo chaque fois que quelque chose tourne.
  • Avoir un système de rangement. La première étagère est destinée à ceci, la deuxième à ça, la troisième à cela et ainsi de suite. Chez moi la première étagère, celle tout en haut, est destinée au petit humain. Je n’y conserve que ses repas et ses yaourts.
  • Si vous avez des médicaments à ranger au frais, consacrez-leur un compartiment. Le mien est sur la partie interne de la porte du frigo, tout en haut.
  • Ne le remplissez pas inutilement. Décidez par exemple de n’avoir jamais plus de 2 saveurs différentes d’un produit dans le frigo. Confiture de fraise et confiture d’abricot. Yaourts à la banane et yaourts nature. Jus de pomme et multifruit. Ça vous évite de penser être dans un labyrinthe quand vous ouvrez votre frigo.
  • Lavez à grande eau ou nettoyez tout ce qui doit rentrer dans votre frigo. 

2- Le congélateur ou freezer

Beaucoup pensent que les produits dans un congélateur/freezer peuvent être conservés indéfiniment. Faux. Ils ne pourriront certes pas, mais ils perdront toute saveur. Evitez de conserver des repas cuisinés plus d’un mois. Passé un mois on ne les mange généralement plus. 

Evitez de faire de votre congélateur un cimetière d’espoirs : tous ces repas qui passent du frigo au congélateur parce qu’on se dit qu’un jour… certainement… ; tous ces trucs vus au marché et achetés sans aucun plan (j’ai conservé des crabes pendant un an et je les ai pris avec moi lorsque j’ai déménagé, l’espoir dans toute sa puissance !).

Comment traiter votre congélateur ? Avec respect. Ce n’est pas parce qu’il ne peut pas se plaindre que vous devez le remplir d’inutilités. Si ce que vous souhaitez y mettre ne sera pas consommé dans les 3 mois, n’achetez pas. Les redécouvertes après 1 an d’oubli ne sont bonnes ni pour vous, ni pour lui.

Nettoyez-le tous les 2 mois au moins. Ça vous permettra non seulement de vous débarrasser de la glace et donc de garder votre appareil plus longtemps, mais aussi et surtout de savoir exactement ce qui y est afin de consommer les produits dans les délais.

Jeter les tomates et les poivrons dans le congélateur parce que c’est rond et ça va durcir n’est pas une bonne idée. Prenez l’habitude de tout emballer. C’est plus propre (lavez avant de ranger !), c’est plus sain, et ça vous évite de chercher longtemps. Ayez également des compartiments pour chaque catégorie, ça permet de gagner en temps.

3- Le plan de travail

C’est l’horreur dans la majorité des cuisines. On se dit souvent que c’est un espace vide, alors y poser 2-3 trucs ne ferait pas de mal. Sauf que 2-3 trucs se transforment très souvent (et en très peu de temps) en un bazar incompréhensible.

La toute première règle à adopter est le plan de travail n’est pas un espace de rangement. C’est un espace qui me permet d’être à l’aise quand je souhaite cuisiner. Je peux y poser tout ce dont j’ai besoin et tout avoir à portée de main. Nombre de gens se retrouvent à couper viande, poissons et condiments dans l’évier parce que le plan de travail… c’est juste l’enfer.

Débarrassez le plan de travail de tout. Absolument tout. Mon plan de travail ne porte que mon bol de fruits (vous pouvez y poser votre micro-ondes aussi). En parlant de bol de fruits, il est super pratique. Il me permet de ne pas encombrer le frigo, et avoir mes fruits sous les yeux me pousse à  les consommer, plutôt que les laisser se gâter loin de mon champ visuel. Je le rempli tous les 7-10 jours, et les fruits sont achetés selon les goûters que je souhaite faire pour le petit humain et selon ce que je souhaite avoir pour le petit déjeuner.

Les verres/assiettes propres ne doivent pas être rangés sur le plan de travail. Ce n’est pas leur place et  ça fait désordre. Vous me parlerez de l’égouttoir à vaisselle. Oui, j’en ai un, mais j’en ai pris un totalement plat (il ressemble un peu à  celui-ci, sauf qu’il est tout plat). Je le préfère ainsi parce que je ne veux pas que l’égouttoir devienne « le lieu d’habitation » de mes assiettes et marmites. Une fois secs, je les nettoie et je les range. S’ils sont trop bien installés j’aurais la paresse de le faire, pourtant quand ça fait montagne de casseroles, je ne peux m’empêcher de ranger.

Optez également pour un contenant qui portera vos éponges à vaisselle. Les laisser traîner n’est ni beau, ni hygiénique.

4- Rangement

Optez pour le rangement en hauteur. Les étagères à poser sur le sol occupent de l’espace et donnent une impression de pièce encombrée. Pour ce qui est des étagères en hauteur, optez pour de simples étagères sans battants. Ça fait plus aéré. Vous me parlerez de poussière, oui c’est vrai. Dans ma cuisine j’ai un meuble en hauteur avec des battants. J’y conserve ma vaisselle uniquement. Pour le reste ce sont de simples étagères de ce type.

Comme tout le monde je fais des courses tous les mois, et j’ai pensé leur rangement avant même que je n’aie mon appartement. Oui, je pense à  ces choses-là out of nowhere. J’ai acheté de grosses boîtes de rangement chez Orca. Vraiment grosses, transparentes avec un couvercle qui ferme bien, comme celle-ci. Dans l’une je range les denrées alimentaires (pâtes, riz, semoule, couscous…emballés individuellement sinon c’est la fête aux charançons) et dans l’autre les produits de nettoyage.

Je ne vais pas vers la boîte contenant la bouffe chaque fois que je souhaite cuisiner. Ça aurait été pénible. J’ai opté pour des contenants en verre que je remplis chaque fois qu’ils sont vides, des contenants de ce type. Ils ferment bien et sont transparents, donc je ne fais aucune gymnastique pour atteindre ce dont j’ai besoin.

Ces boîtes en verre contiennent des pâtes (2 types différents, pas plus) du riz, du gari (le sauveur), et je dois en acheter d’autres pour mes graines de blé, mes céréales et autres. Assurez-vous que les boîtes que vous prenez ferment bien pour que les produits conservés ne deviennent pas rassis.

Mes étagères portent ces boîtes, les casseroles du petit humain, mes couteaux achetés avec leur socle de rangement (j’opte généralement pour les socles de rangement parce que ça prend nettement moins de place ; mes couteaux c’est ceux-ci, mais en plus coloré), mes mixeurs, certaines denrées alimentaires comme les biscottes, du Quacker… et voilà.

J’ai une étagère à côté de la cuisinière qui porte mes huiles de cuisson, mon contenant à sel, mes épices (dans les contenants en verre dans lesquels ils sont vendus), un contenant dans lequel j’ai mis tous les ustensiles nécessaires à la préparation et au service (écumoires, spatules…). Ce contenant est en réalité un refroidisseur à vin de ce type. Il faut être créatif quand on pense rangement ! Cette étagère à côté de la cuisinière me permet de tout avoir à portée de main quand je cuisine, et l’avoir en hauteur rend la chose encore plus facile.

Evitez de poser les oignons/plantains/pommes de terre par terre dans un coin de la cuisine. Ce n’est pas hygiénique et c’est pénible à gérer lorsqu’on fait ménage. J’ai opté pour un contenant comme celui-ci, mais sans couvercle. Pour les produits ménagers en cours d’utilisation j’ai opté pour un contenant comme celui-ci, sauf qu’il n’est pas en métal.

5- Assiettes, verres, casseroles, Tupperware

Ici aussi nous aurons des listes.

Par quoi il faut commencer :

  • Etablir une liste de ce dont a besoin, c’est-à-dire :
  • Nombre de verres (et de jeux de verres pour les non-minimalistes)
  • Nombre d’assiettes (et de jeux d’assiettes pour les non-minimalistes)
  • Nombre de couverts (et de jeux de couverts pour les non-minimalistes)
  • Nombre de casseroles (selon l’usage)
  • Nombre de poêles (selon l’usage)
  • Les appareils électriques dont on a besoin (la troisième cafetière est-elle vraiment utile ?)
  • Nombre de Tupperware

Ce dont il faut se débarrasser (ce qui ne signifie pas forcément jeter ; certains de ces éléments peuvent trouver une nouvelle vie dans une autre maison) :

  • Toutes les assiettes et verres fêlés, surtout si vous en avez d’autres en meilleur état
  • Toutes les casseroles qui ont passé leur heure de gloire :  casseroles qui ont perdu leur forme, dont le téflon n’est plus fiable (le recouvrement qui permet aux aliments de ne pas cramer ou coller au fond de la casserole)…
  • Les casseroles qu’on n’utilise pas 
  • Les Tupperware dont le couvercle est introuvable
  • Les Tupperware qu’on a reçu avec de la nourriture dedans. Ma sœur par exemple m’apporte souvent de la nourriture (oui, elle cuisine mieux  que moi alors j’en profite !), alors tous ces Tupperware que je ne prends pas en otage sont rendus avec de la nourriture dedans. C’est une forme de remerciement, et ça me débarrasse des contenants en trop.
  • Toutes les spatules qui commencent à s’effriter
  • Tous les couteaux qui n’ont plus de manche
  • Tous les ustensiles qui ont perdu leur utilité parce qu’ils sont abîmés
  •  Tout ce que vous avez en trop

Voilà, je pense qu’on a fait le tour. Quelques derniers conseils avant le départ ?

  • Assurez-vous que la poubelle dans votre cuisine ferme bien, optez pour celles qui s’ouvrent grâce à une pédale actionnée avec le pied comme celle-ci
  • Posez une serpillière propre et sèche au pied de l’évier, ça vous évite de verser de l’eau partout lorsque vous cuisinez ou faites la vaisselle
  • Optez pour les toiles-éponges pour garder l’alentour de vos éviers secs
  • Evitez les éponges grattantes/métalliques qui rouillent, elles ne sont pas hygiéniques
  • Autant que possible, évitez les casseroles qui vous obligeront à utiliser des éponges grattantes/métalliques
  • La partie éponge des éponges double-face est très utile pour ôter l’huile de la vaisselle lors du lavage, l’autre partie ne fera que l’étaler davantage sur la surface à laver (astuce volée à ma grande sœur)

A présent tout est dit. Partagez vos astuces de rangement en commentaire si vous en avez : sharing is caring.

A ceux qui demanderont pourquoi je n’ai pas publié de photo de ma cuisine : ici c’est la maison du petit humain et sans son accord total et conscient, je ne peux me permettre de partager son espace avec vous !

Par ailleurs, ça vous permet d’être créatifs et de ne pas figer votre esprit sur mes agencements à moi. Je vous recommande vivement d’avoir un compte Pinterest. En termes d’inspiration vous serez servis !


PS : peu de gens le savent, mais il est possible de surligner des passages des articles, comme c’est le cas sur Medium. Ce serait bien d’utiliser cette fonctionnalité pour que je sache quelles sont les parties du texte qui ont retenu votre attention. Et puis, il faut bien que mon argent serve à quelque chose puisque j’ai payé pour cette fonctionnalité !


Digressions n’a aucun compte sur les réseaux sociaux, une situation qui n’est pas près de changer. Pour vous tenir informés des activités ici, abonnez-vous au blog, tout simplement. 

Je suis disponible par mail à l’adresse mesdigressions@gmail.com et sur Instagram à @c_befoune.

Retrouvez-moi également sur mon podcast Les Papotages de C. et rejoignez ma classe virtuelle  My Little Monde.

You may also like

1 commentaires

Avatar
Manouchka juin 11, 2020 - 3:02

J’ai adoré lire ce billet. Très intéressant et drôle, j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises!
Je suis également toujours dans l’optique de garder mon plan de travail vide et aéré.
J’avais pensé à ranger mon frigo avec de grands tupperwares, ça fait effectivement plus rangé et tout de suite plus organisé.
Et là ce sur quoi je dois travailler, ce sont les vaisselles, j’en ai trop et je ne les utilise jamais, ça ne sert à rien.

Article très sympa!
Je suis fan de ta rubrique Minimalisme. J’attends les prochains billets!

Reply

Commentaire

Des cookies sont servis mais ils ne sont pas à manger ! J'espère que ça ne pose pas de problème... Accept Read More

Add Comment
Avatar
Loading...

Cancel
Viewing Highlight
Loading...
Highlight
Close
Login

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Forgot password?
New to site? Create an Account
×
Signup

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Already have an account? Login
×
Forgot Password

×