La culpabilité du parent souvent absent, le 2e Talk de Digressions

par C. Befoune
6 commentaires
6 minutes

Jeudi dernier s’est tenu le deuxième Talk de Digressions autour de la parentalité. La question de base était comment gérer le temps quand on a un ou des enfants ?

La parentalité est un pan de la vie qui se matérialise alors qu’on a souvent une existence déjà bien remplie : travail, hobbies, vie socale… alors comment consacrer le temps nécessaire à son ou ses enfants sans que les autres aspects de la vie n’en pâtissent.

Je fais personnellement face à ce problème et je l’ai expliqué dans cette publication annonciatrice de la tenue de l’événement :

 

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

J’avais la meilleure des vies. J’avais le contrôle sur chaque minute. Tout était planifié à la seconde près, du lever au coucher. L’une de mes plus grandes peurs et angoisses quand j’ai su que le petit humain se préparait à faire son entrée a été la perte de mes libertés. Je ne serais plus celle qui décide par elle et pour elle. Mon existence aurait été totalement chamboulée. Qu’en aurait-il été de mes voyages ? Mes lectures ? Du temps passé à regarder mes animes ? De mon existence égoïste minutieusement créee et nourrie au quotidien ? Je ne voulais tout simplement pas de cette vie. Fast forward plus d’un an après ces terribles crises d’angoisses qui me faisaient perdre le sommeil et pleurer à longueur de journée. Le temps reste l’une des mes bêtes noires. Il ne s’agit plus du temps que je m’accorde à moi, mais du temps que je passe avec mon enfant. Je me souviens que quelques semaines après sa naissance je réfléchissais sérieusement à démissionner pour être totalement disponible pour lui. Aujourd’hui il me reste difficile de jongler entre boulot, activités, moi-même et le petit humain. Je veux lui consacrer plus de temps. Je veux également me consacrer plus de temps… et consacrer plus de temps à mon travail. Mais les deux derniers semblent empiéter sur le temps du premier. Comment ne pas avoir l’impression de faillir à mes devoirs de parents tout en accordant du temps à autre chose que mon rôle de parent ? Jeudi 24 septembre 2020 à 19h se tiendra notre prochaine discussion sur la parentalité sur Zoom. Nous parlerons de parentalité et gestion du temps. Vous le savez, la discussion est ouverte aux parents, à ceux qui ne le sont pas, à ceux qui aspirent à l’être et à ceux qui ne veulent pas avoir d’enfant. L’idée est d’échanger sur nos vécus, mais aussi nos points de vue. La première discussion a été une véritable réussite. J’ai adoré les questions de ceux qui n’avaient pas d’enfants aux parents, le retour sur nos traumatismes d’enfants et surtout le partage de nos expériences. Le lien vers le formulaire d’inscription n’est plus disponible car elles sont closes. #Parentalité

A post shared by C. Befoune (@c_befoune) on Sep 17, 2020 at 5:39am PDT

//www.instagram.com/embed.js

Le Talk s’est tenu sur Zoom avec une trentaine de personnes, certains déjà parents et d’autres pas. Pourquoi ? Parce que la parentalité n’est pas destinée qu’aux personnes ayant eu un enfant biologique. Nous avons tous été des enfants et notre vécu du style parental adopté par nos parents nous permet de nous prononcer sur les questions autour de la parentalité. Les tontons, les tatas et tous ceux qui ont autour d’eux des enfants qu’ils aiment et qu’ils couvent d’une manière ou d’une autre ont eux aussi un point de vue qui ne devrait pas être négligé.

Les échanges ont été riches. Nous avons laissé la parole aux parents obligés de vivre dans des villes ou des pays différents de ceux dans lesquels sont leurs enfants pour des raisons académiques ou professionnelles. Nous avons entendu les parents qui travaillent toute la journée en ce qui concerne la manière dont ils aménagent des moments de qualité avec leurs enfants.

La culpabilité a été un sujet qui revenait souvent. Comment ne pas se sentir coupable de ne pas être toujours là, de travailler, de rester une personne à part entière avec une vie en dehors de ses enfants ?

Mon plus gros take-away de cette discussion ? La recommandation suivante : il faut décider du type de parent qu’on souhaite être puis mettre tout en place pour atteindre ses objectifs dans ce sens.

Une autre des perles qui m’ont été offertes durant cette discussion est celle-ci : ce n’est pas parce qu’on est avec ses enfants H24 qu’ils ont une meilleure vie. Le plus important n’est pas d’être là partout et tout le temps au point de ne plus avoir de vie. Le plus important est de créer un cadre épanouissant pour l’enfant, le considérer comme un être à part entière qui aune vie et des activités qui lui sont propres, et surtout de passer des moments de grande qualité avec lui.

Chacun des participants m’a permis de voir plus clair dans ma situation de parent scotché à son enfant. J’ai remis en question cette culpabilité que je ressens chaque fois que je fais quelque chose qui n’est pas en lien direct avec le petit humain.

Aujourd’hui je réfléchis au parent que j’ai envie d’être. Je me suis aperçue que c’est une réflexion que je n’ai pas menée. J’ai réfléchi au cadre que je souhaite offrir au petit humain, mais la réflexion n’a jamais été axée vers moi et c’est certainement l’une des raisons pour lesquelles je me suis retrouvée dans cette impasse.

Comme ça a été le cas avec le premier Talk, je ne peux malheureusement pas partager avec vous les échanges dans leur intégralité. L’idée est de créer un safe-space où chacun peut s’exprimer et se confier sans craindre de voir son histoire exposée, discutée ou même jugée. Ce qui se dit sur Zoom reste sur Zoom.

Merci à chacun d’entre vous d’avoir été là. J’ai aimé ce moment de présence et de soutien apporté aux uns et aux autres.


PS : peu de gens le savent, mais il est possible de surligner des passages des articles, comme c’est le cas sur Medium. Ce serait bien d’utiliser cette fonctionnalité pour que je sache quelles sont les parties du texte qui ont retenu votre attention. Et puis, il faut bien que mon argent serve à quelque chose puisque j’ai payé pour cette fonctionnalité !


Digressions n’a aucun compte sur les réseaux sociaux, une situation qui n’est pas près de changer. Pour vous tenir informés des activités ici, abonnez-vous au blog, tout simplement. 

Je suis disponible par mail à l’adresse mesdigressions@gmail.com et sur Instagram à @c_befoune.

Retrouvez-moi également sur mon podcast Les Papotages de C. et rejoignez ma classe virtuelle  My Little Monde.

You may also like

6 commentaires

J.D. IBOCK septembre 29, 2020 - 4:37

Merci a toi Nyango d’avoir créé le safe-space et de nous y avoir convié. C’est précieux de pouvoir échanger.

Reply
C. Befoune octobre 1, 2020 - 2:42

Ca m’a fait tellement de bien !

Reply
yefdiane octobre 1, 2020 - 11:55

Merci pour ces partages et c’est réflexion. J’ai souvent pensé au parent que je ne veux pas être et actuellement je me concentre sur le genre de parent que je veux être également

Reply
C. Befoune octobre 1, 2020 - 2:43

Je te souhaite vraiment non seulement de définir tout ce qui a trait à ce parent, mais aussi et surtout de matérialiser cette définition.

Reply
knelly2020 octobre 2, 2020 - 8:36

Merci d’avoir créé ce safe space. J’ai apprécié découvrir le cheminement de chacun dans l’aventure de la parentalité. J’ai beaucoup appris. J’espère que ces échanges te permettront réellement de trouver une solution sur le long terme à ta situation.
On attend avec impatience le prochain talk 🙂

Reply
C. Befoune octobre 6, 2020 - 9:23

Moi aussi je l’attends avec impatience ! Merci d’avoir été là Nelly.

Reply

Commentaire

Des cookies sont servis mais ils ne sont pas à manger ! J'espère que ça ne pose pas de problème... Accept Read More

Add Comment
Loading...

Cancel
Viewing Highlight
Loading...
Highlight
Close
Login

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Forgot password?
New to site? Create an Account
×
Signup

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Already have an account? Login
×
Forgot Password

×