Vivre seule : comment j’ai financièrement planifié mon déménagement

par C. Befoune
12 commentaires
14 minutes

Vivre seul à l’université avec les parents qui payent tout et vivre seul à ses frais sont  2 mondes diamétralement opposés.

 

Le premier souvenir marquant que je garde de ma vie seule à l’université est la fin du papier toilette. A la maison tout réapparaissait miraculeusement et là… rien. Le rouleau vide semblait me dire « Et donc, quelle est la suite ? ». Je vous assure que mon regard est resté fixé dessus pendant près de 2 minutes, étonnée que rien de magique ne se passe. 

« Oh ! C’est à moi de m’en occuper ? Et de payer ça avec mon argent ? Ce n’est déjà pas suffisant pour les fringues que je compte acheter et à présent il faut acheter du papier toilette ????? Ce dentifrice n’a même pas intérêt à m’énerver là où il est là ! » Oui, c’est de cette manière que j’ai réalisé que la magie à la maison c’était en fait ma mère qui passait après tout le monde pour remplacer tout ce qui était fini. C’est également de cette manière que j’ai appris que les achats de fringues passaient après ceux des produits nécessaires pour la maison. La douleur a été réelle.

J’ai beaucoup écrit sur ma décision de devenir adulte et donc de me barrer du cocon familial. Ce n’est pas un passé si lointain, c’était en 2018. Après 6 ans à gambader, à jouir de ma liberté et à acheter du papier toilette à l’université, je suis rentrée vivre en famille et ça a duré des années. Je ne dirais pas que c’était l’extase. Ne plus avoir à déduire le montant des factures de sa « paie » mensuelle était rafraîchissant, mais vous savez certainement ce que ça signifie de rentrer vivre en famille après des années de liberté.

J’ai pris la ferme décision en janvier 2018 de ne plus attendre que quelque chose de spécial qui me montrerait que je suis enfin adulte se passe dans ma vie : j’ai attrapé le taureau par les cornes. Il me fallait décréter toute seule que j’étais à présent adulte et ça passait obligatoirement par le fait de m’assumer financièrement. À l’époque je n’avais pas de boulot fixe. J’avais déjà eu à avoir des emplois stables mais je démissionnais quand ça ne m’arrangeait plus. La vie à la maison avait du bon de ce côté-là : je n’avais aucune contrainte financière, donc je pouvais faire exactement ce que je voulais.

J’ai démissionné en 2017 pour me focaliser sur Elle Citoyenne. J’avais des contrats de consultance et de traduction selon mes besoins et mes envies, ce qui me permettait de ne pas être sans le sou. A l’époque les économies étaient une vue de l’esprit. Je claquais tout sans penser au lendemain. Je n’avais absolument aucune charge dont YOLO !

Je savais qu’il me fallait un revenu constant pour m’assurer de pouvoir payer toutes mes factures tous les mois. Je savais également que trouver ce boulot ne me permettrait pas de m’installer seule immédiatement après avoir été embauchée. Le premier salaire n’allait pas couvrir toutes les dépenses créées par un déménagement. Par ailleurs, ce boulot je n’allais pas le trouver une fois le premier CV soumis. J’ai donc décidé de planifier minutieusement mon déménagement sur le plan financier… sachant que j’étais tout simplement sans le sou.

Avoir mon chez-moi me permettait de vivre pleinement le minimalisme. La première décision que j’ai prise a été de n’avoir rien de superflu dans ma maison. Rien du tout. Je savais vouloir un appartement de 2 chambres (une chambre et un bureau) et 2 salles de bains (pour ne pas partager la mienne avec d’éventuels visiteurs). Je savais également à peu près dans quels quartiers j’aurais aimé habiter.

Le premier pas a été la visite des sites internet immobiliers. Je n’avais certes pas un sou, mais il me fallait savoir le type d’appartements proposés, où et à combien. Ces visites m’ont permis d’établir un plafond en termes de coût du loyer. Grâce à ce plafond j’ai pu décider du salaire minimum que j’aurais accepté car il me fallait couvrir les charges. J’avais déjà une idée du coût de l’eau, de l’électricité ainsi que d’internet. Une fois ma décision de partir prise, j’ai commencé à lire attentivement les factures reçues à la maison. Donc j’ai passé des mois à regarder les appartements sur internet, à comparer les prix et la qualité des espaces. 

Ensuite j’ai listé ce dont j’avais besoin pour équiper ma maison. Je n’étais pas en mode « assiettes, seaux, serpillières… ». Non. J’avais déjà visualisé à quoi servirait quoi, donc la liste était très détaillée (7 serpillières, 5 seaux dont 3 petits, 2 assiettes… oui 2 !). J’ai fait pareil avec l’électroménager. Je savais que je ne survivrais pas sans four, donc une plaque de cuisson était hors de question. J’ai listé tous les appareils à acheter, du fer à repasser au hachoir. Tout.

Pour les prix je suis allée de magasin électroménager en magasin électroménager pour comparer les prix pour établir un budget. Puis j’ai demandé au maire de la ville (ma sœur, elle connaît tous les bons coins !) où je pouvais me fournir moins cher. Elle m’a indiqué une boutique qui fonctionne principalement grâce à sa page Facebook (Ambulant en Ligne, si ça vous intéresse). Pouvoir juger de la qualité des produits et avoir les prix m’a été très utile. J’ai noté tout ce dont j’avais besoin ainsi que les prix. J’ai fait des recherches pour savoir ce qui serait plus avantageux sur le long terme entre des climatiseurs et des ventilateurs. J’ai opté pour des ventilateurs au final (modèles et couleur inclus) parce que je ne savais pas à quoi allait ressembler mon salaire. Il valait mieux « faire doucement ».

J’avais à présent les potentiels coûts du loyer ainsi que des factures et je savais exactement combien allait me coûter l’électroménager. Il me fallait ensuite décider des meubles. Je savais que je les voulais faits sur mesure, alors j’ai commencé à travailler sur les modèles. Je savais exactement comment je souhaitais meubler ma chambre et mon bureau, donc ça n’a pas traîné. Je suis allée sur Pinterest pour l’inspiration et j’ai dessiné mes meubles : 1 lit d’une place avec des tiroirs sur le côté pour le bureau, (je suis une amoureuse des meubles multifonctions pour éviter de trop en avoir) ainsi qu’une table de travail, 1 petite table pour  mes bougies parfumées et 1 armoire à  2 battants pour mes vêtements.

Pour ma chambre il me fallait 1 lit de 2 places et 1 commode. J’avais décidé de ne pas équiper le salon (j’ai vécu avec une pièce totalement vide) donc je n’ai rien prévu de ce côté. Outre les meubles à confectionner, il me fallait acheter un fauteuil pour ma chambre une chaise pour mon bureau. Il me fallait également des lampes. Je suis donc allée chez Orca avec ma calculatrice. Je savais exactement quels auraient été les tons des pièces donc je n’ai pas hésité sur le choix des couleurs. J’en ai profité pour regarder les prix des coussins, des serviettes, des couvertures et des paires de draps. J’ai choisi le lot de 3 verres que je souhaitais acheter, les assiettes, tout ce qui est ustensile de cuisine jusqu’à la moindre spatule ainsi qu’un beurrier en porcelaine dont je suis tombée amoureuse.

En parallèle de tout ceci, je demandais à mes amis combien ils dépensaient par mois pour les courses, ce qu’ils achetaient, quel était le prix de ci ou de ça. Je savais qu’il me fallait acheter au moins 2 mois de courses une fois installée afin d’avoir un stock qui me permettrait de souffler financièrement. De plus, je voulais savoir combien j’aurais à dépenser par mois histoire de budgétiser dans mes dépenses du mois. Oui, je savais à peu près quel serait mon budget mensuel avant même de m’installer et mes prévisions se sont avérées justes.

Les prix qui n’étaient pas clairs étaient ceux des matelas (je ne savais pas encore où j’allais les acheter) et des meubles à confectionner étant donné qu’ils dépendent de la sensibilité et de l’état des poches du menuisier. J’ai décidé d’un prix raisonnable auquel j’ai ajouté le tiers de la somme pour éviter toute mauvaise surprise.

Il me fallait à présent rassembler l’argent.

Je vous l’ai dit au départ, je travaillais selon mes humeurs. C’était fini ça ! Il me fallait multiplier les contrats pour rassembler la somme requise, ce que j’ai fait. Je ne m’étais pas encore lancée dans la recherche d’un travail parce que je voulais avoir cet argent à disposition avant de me retrouver clouée par un boulot. Je ne savais pas combien j’allais gagner et donc combien j’aurais dû épargner et sur combien de temps avant de pouvoir me  barrer.

J’ai traduit des textes au point de me demander ce que j’aimais dans cette activité tellement ça en était trop ! Moi qui ne traduisais pratiquement plus, j’ai dû me relancer dans l’activité pour avoir mon argent. J’ai fini par rassembler la somme requise et même un peu plus pour éviter toute mauvaise surprise. Une fois l’argent rassemblé je me suis mise à la recherche d’un emploi que j’ai trouvé finalement parce que j’ai pleuré dans les oreilles de quelqu’un qui m’appelait pour prendre des nouvelles :

– Comment tu vas ?

– Mon compte en banque est vide mon ami ! Si tu as une solution à mon problème on peut continuer à parler !

Ceci pour vous dire que lorsqu’on cherche du boulot il faut descendre de ses chevaux, qu’ils soient grands ou petits, et vraiment chercher ce travail. Partout !

J’ai finalement eu mon travail. Je savais donc clairement le montant à percevoir chaque mois et combien exactement j’aurais pu épargner par mois (mes premiers pas dans l’épargne, l’émotion !). Je savais également le montant le plus élevé que je pouvais me permettre pour le loyer.

J’ai travaillé pendant 2 mois histoire de m’assurer que la place était sécurisée (on ne sait jamais hein !) avant de me lancer dans la recherche d’un appartement. Je vous passerai les détails énervants de mes aventures avec les agents immobiliers. Je vous dirai juste qu’après moult turpitudes, j’ai trouvé mon appartement sur Facebook grâce à une amie qui savait que j’en cherchais un (je vous ai dit d’arrêter de croire que les sorciers vont bloquer votre chance : parlez aux gens afin qu’on puisse vous aider !!!).

Pendant ma recherche beaucoup de gens m’ont conseillée de commencer à acheter l’équipement, ce à quoi j’ai opposé un non catégorique. Je suis très à cheval sur tout ce qui est couleurs et formes. Il me fallait voir l’appartement avant de décider ce qui irait vraiment avec l’espace. J’aurais peut-être dû changer la forme de certains meubles ou éléments. On ne se lance pas à l’aveuglette dans ce genre de choses !

J’ai donc finalement trouvé un appartement. Lisez ce thread dans lequel je raconte mon aventure de « femme célibataire » à l’agence immobilière si vous voulez rigoler un peu. J’ai littéralement été traitée comme une pestiférée parce que je n’avais pas de mari pour « veiller sur moi dans l’appartement ».

 

Ce n’est qu’une fois le loyer et la caution payée que j’ai commencé les achats. Commencer c’est peu dire. Je savais exactement tout ce que je voulais acheter, où est-ce que ça se vendait et combien ça coûtait. J’ai tout acheté en bloc, ce qui m’a valu beaucoup de réductions. Equiper toute une cuisine le même jour fait de vous un « grand client » du magasin. Tout le boulot avait été abattu des mois à l’avance. Il ne me restait qu’à aller payer et attendre mes livraisons.

Je vous ai dit précédemment que j’avais prévu une somme pour les imprévus. J’ai dû payer pour l’installation des compteurs. J’ai également dû repeindre un mur, installer des porte-serviettes et des miroirs dans les salles de bains ainsi que des étagères dans la cuisine. En parlant de cuisine, la couleur des carreaux sur le mur a donné le ton pour la couleur de mes casseroles, de mon égouttoir pour assiettes et tout ce que vous pouvez imaginer. Ceux de la salle de bains ont dirigé le choix de tous les accessoires à y installer, bougies parfumées comprises. Je vous l’ai dit, je suis obsédée. Imaginez l’impair si j’avais fait le moindre achat avant de trouver l’appartement !

Pour le nouvel appartement pris pendant la préparation de la venue du petit humain j’ai procédé de la même façon. Son papa et moi avions chacun un chez nous et donc du mobilier et des équipements. J’ai listé tout ce qu’on conservait, tout ce dont on devait se séparer et tout ce qu’il aurait fallu acheter puis j’ai attendu patiemment qu’on trouve un espace avant de faire quoi que ce soit. J’ai une sainte horreur des mauvaises surprises.

J’ai beaucoup parlé. Pour résumer, voici ce que je recommande :

  • Ne pas se précipiter, sinon on dépense de manière émotive, donc inutilement.
  • Prendre le temps de lister exactement tout (TOUT) ce dont on aura besoin, courses mensuelles incluses histoires de budgétiser sur le long terme.
  • Faire le tour des magasins pour savoir qui propose quoi et à quel prix afin d’anticiper les achats.
  • Eviter autant que possible de se lancer dans une aventure au-dessus de nos moyens, s’assurer que notre revenu peut couvrir toutes nos dépenses et nous permettre d’épargner (vous savez à quel point je suis une amoureuse de l’épargne !).

Avant que je ne me casse d’ici j’ai besoin de votre avis : pour les sections Minimalisme et Finances personnelles sur le blog, j’ai envie de créer des fichiers téléchargeables qui vous permettraient d’atteindre vos objectifs sans trop vous casser la tête. Par exemple pour cet article je pourrais faire une liste du nécessaire à acheter pour un premier appartement ainsi que la budgétisation de ses dépenses sur 6 mois en tenant compte des nombreux imprévus rencontrés juste après un aménagement. Je peux faire des listes qui vous guideraient dans le désencombrement de vos maisons et créer des fichiers pour mieux budgétiser votre argent. Si ça vous parle vous savez où me trouver !

Photo : PhotoMix


PS : peu de gens le savent, mais il est possible de surligner des passages des articles, comme c’est le cas sur Medium. Ce serait bien d’utiliser cette fonctionnalité pour que je sache quelles sont les parties du texte qui ont retenu votre attention. Et puis, il faut bien que mon argent serve à quelque chose puisque j’ai payé pour cette fonctionnalité !


Digressions n’a aucun compte sur les réseaux sociaux, une situation qui n’est pas près de changer. Pour vous tenir informés des activités ici, abonnez-vous au blog, tout simplement. 

Je suis disponible par mail à l’adresse mesdigressions@gmail.com et sur Instagram à @c_befoune.

Retrouvez-moi également sur mon podcast Les Papotages de C. et rejoignez ma classe virtuelle  My Little Monde.

You may also like

12 commentaires

both août 13, 2020 - 4:13

Des maintenant je me cherche un appart, boulot

Reply
C. Befoune août 18, 2020 - 10:55

Tu y arriveras !!!

Reply
Awanabii août 14, 2020 - 3:28

Merci à toi de partager tes expériences avec nous. Je pense actuellement à mon déménagement et ces article a été très utile pour moi.

Reply
C. Befoune août 18, 2020 - 10:56

N’hésite pas à me contacter si tu as besoin de plus d’infos.

Reply
AZAMETI août 14, 2020 - 11:34

Wow,
Merci beaucoup …..
On dirait que ce message m’est destiné…. Celà m’est d’une grande utilité….
Je voudrais également déménager et j’avoue que je ne sais pas vraiment comment m’y prendre…….

Reply
C. Befoune août 18, 2020 - 10:56

Comment ça ? Qu’est-ce qui bloque ?

Reply
Murielle Kannayi août 16, 2020 - 11:13

Bonjour Befoune. Merci beaucoup pour cet article. Lors de ma lecture, je m’étais fait la réflexion de t’écrire pour justement te demander une liste du nécessaire à acheter et voilà que tu le proposes. Ce sera plus que bénéfique donc, pour ma part, j’ai super hâte. Et aussi pour tous les fichiers téléchargeables.

Reply
C. Befoune août 18, 2020 - 10:56

je me mets immédiatement à la création des fichiers !

Reply
Maylis août 23, 2020 - 8:19

Merci pour l’article. Ouiii aux fichiers téléchargeables

Reply
C. Befoune août 26, 2020 - 3:11

Celle sur le déménagement est prête;il ne me reste plus qu’à la mettre en ligne.

Reply
xtincell septembre 16, 2020 - 11:44

2 assiettes… oui 2 !j’ai une seule assiette, un fauteuil de bureau. et des tabourets decoratifs inconfortables pour decourager les visiteurs de s’eterniser. Je te comprend

Reply
C. Befoune septembre 29, 2020 - 11:53

Merci !!!

Reply

Commentaire

Des cookies sont servis mais ils ne sont pas à manger ! J'espère que ça ne pose pas de problème... Accept Read More

Add Comment
Loading...

Cancel
Viewing Highlight
Loading...
Highlight
Close