A quoi ça sert de céder à la panique ?

par C. Befoune
7 commentaires
comment reagir face au coronavirus
18 minutes

Depuis l’arrivée du petit humain je regarde à gauche et à droite avant de traverser la route. Et là je parle des voies à un seul sens.

Alors qu’il y a encore quelques mois tout ce qui m’intéressait était d’être à l’heure à mes rendez-vous, aujourd’hui j’ai juste envie de talocher les chauffeurs de taxi lorsqu’ils roulent un peu trop vite. « Je vais laisser mon enfant à qui ?! » Si vous aussi vous êtes Camerounais, alors vous avez certainement déjà entendu cette exclamation. Oui, à présent je fais partie du club !

Depuis l’arrivée du petit humain je suis plus mesurée, plus attentive. Je ne vous mentirai pas, ce n’est pas tous les jours. Je m’emporte toujours aussi vite, sauf que je me tais et je mets les choses en perspective. Il suffit de 10 secondes pour que la pire des situations soit vue sous un autre angle.

Je n’avais pas prévu d’aborder ce sujet sur le blog, mais l’activiste en moi m’a poussée à sortir du lit alors que j’avais prévu une grasse matinée planifiée depuis des jours. La base de mon activisme a toujours été la même qu’il s’agisse d’Elle Citoyenne ou de Digressions. Oui, je vous l’ai dit plus d’une fois, Digressions est pour le moment la seconde réalisation la plus aboutie de mon activisme. La première est le petit humain.

Comme je disais, la base de mon activisme a toujours été la même : la recherche, la consommation et le partage de l’information la plus utile et la plus complète possible. A présent vous savez pourquoi les textes de 800 mots me dépriment. Ils n’en disent pas assez !!!

Aujourd’hui nous parlerons du Coronavirus ou, comme l’appellent ceux qui veulent se donner un style, le COVID-19. Je n’ai pas de temps pour les styles, alors je dirai Coronavirus pour que nous puissions tous nous comprendre.

Et non, je ne vais vous présenter (quasiment) aucune donnée brutalement chiffrée. J’ai appris avec Elle Citoyenne que le meilleur moyen d’énerver et de déprimer l’audience c’est de se ramener avec des chiffres vrombissants non-expliqués. Alors nous ne le ferons pas. Nous papoterons autour du Coronavirus, tout simplement.


Le titre de cet article est A quoi ça sert de céder à la panique ? Certains penseront que je ne prends pas la chose au sérieux, le monde s’effondre, nous allons tous mourir. La vérité est qu’effectivement nous allons tous mourir. Absolument tous. Que ce soit par le fait du Corona virus ou autre chose, nous allons absolument tous mourir. Ça peut être aujourd’hui, ça peut être demain. Ça peut être tous ensemble, ça peut être chacun à notre tour. 

Pourquoi cela ne me fait ni chaud ni froid ? Parce que la mort est inévitable. Par contre la mort par le Coronavirus peut être évitée, ce dont nombre de personnes semblent ne pas tenir compte.

On va parler un peu chiffres. Sans vous déprimer, bien entendu. Au Cameroun moins de 30 personnes ont officiellement enregistré des résultats positifs au Coronavirus. Ce qui signifie que parmi 24,05 millions de personnes (chiffres datant de 2017), moins de 30 sont officiellement malades. Exagérons un petit peu, disons que nous avons 200 malades. Lorsque vous mettez les choses en perspectives, considérant les mesures prises par le gouvernement (Chouchou Mpacko les a détaillées tant sur Instagram que sur Snapchat, et très certainement sur Twitter),  la population camerounaise n’est pas à l’article de la mort.

A ce jour aucun pays n’a enregistré 1 million de malades. Sur une population de plus 7 milliards d’humain, à l’heure où j’écris ces lignes 7 167 personnes sont mortes du Coronavirus. Ne venez pas me dire que je prends les choses à la légère ou je vous gifle. Oui, je peux être violente. Vous pouvez le penser si vous voulez, mais fermez-la ! Lisez tout le texte avant de vous faire une opinion ou allez continuer de raconter et lire des absurdités sur Twitter.

Donc comme je le disais, nous sommes loin des 100 000 décès, sachant que ce virus se baladerait sur terre depuis décembre 2019. 4 mois. Bientôt 5.  Avez-vous réalisé qu’entre les lamentations et les écrits alarmistes, on parle également de guérison ? On parle aussi de la Chine qui est passée de 15 000 cas à 15. On parle de ces médecins chinois qui sont prêts à aller dans d’autres pays partager leur expertise. On parle de nos médecins locaux qui, bien que moins bien outillés, font tout leur possible pour contrôler/éradiquer un virus qui les met eux aussi en danger, tout autant que leur famille.

Je ne suis pas la personne la plus optimiste sur terre. Beaucoup disent que mes écrits ne s’étendent que sur le chaos. C’est vrai. J’aime bien explorer la noirceur. J’ai exploré la noirceur du Coronavirus. Mais aussi noire soit elle, les faits chiffrés mentionnés précédemment restent tout aussi vrais que d’actualité.


Cessez l’activisme de bas quartier. C’est cet activisme qui pousse le monde entier à la peur et à la panique.

J’explique.

Je me suis demandée pendant très longtemps comment il était possible qu’autant de gens s’intéressent enfin aux questions socio-politiques mais qu’il y ait aussi peu d’agissements. J’ai écouté un épisode du podcast Hidden Brain intitulé Passion Isn’t Enough: The Rise of Political Hobbyism in the United States, et cet épisode a fourni des réponses plus qu’éclairées. Non, les vérités partagées ne se limitent pas aux Etats-Unis. Ayez l’esprit un peu plus ouvert, les amis.

Prenons les cas des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes certainement tous et sur lesquels vous vociférez souvent, exprimant votre mécontentement face au laxisme de nos dirigeants. Nombre de gens pensent que s’intéresser à ce qui se passe et participer à la discussion de manière (inutilement) véhémente suffit. La satisfaction reçue des likes les laisse penser qu’ils ont accompli l’action du siècle. Il en va de même pour les discussions dans les cercles physiques, c’est-à-dire au-delà du virtuel.

Vous racontez vos vies, vous les saupoudrez d’insultes envers tel ou tel ministre qui ne ferait pas son travail, vos amis vous prennent pour le mec ou la meuf la plus éclairée du coin, l’érudit du monde du milieu, et votre part est faite. Ça devient un hobby. C’est cool. Vous devenez une star. Vous faites partie d’un cercle plus ou moins fermé.

Depuis qu’on parle du Coronavirus et des possibilités de confinement, combien ont posé des actions concrètes ? Combien ont fait des courses qui peuvent tenir 1 ou 2 mois ? Combien se sont assurés que leurs proches ont fait ces courses ? Dans les pays où le nombre de personnes contaminées semble grimper, combien (surtout ceux qui ont des salaires mensuels fixes) ont proposé à leurs employés de maison de rester chez eux sans incidence sur leur paiement ? Combien suivent les directives des ministères de la santé et de l’OMS ? Combien se sont lavés les mains pendant 20 secondes entières (juste ça !) au cours de cette dernière heure ?

J’ai dit que jusqu’ici moins de 10 000 décès ont été enregistrés à travers le monde. L’idée est de ne pas aller au-delà cette barre, et ce ne sont pas vos vociférations, vos lamentations ou vos larmes qui nous le permettront à tous. Encore moins la panique. Ce sont des actions concrètes, actions à poser la tête froide pour le bien de tous.


Ce matin j’ai regardé les stories de Mel D sur Instagram. Elle parlait de ces gens qui assaillent les compagnies aériennes parce qu’elles ont des visas en cours et veulent absolument rejoindre des membres de leur famille pour X raison. Je les comprends, mais je n’approuve pas.

Ma petite sœur est en Espagne depuis quelques mois. Elle y est allée dans le cadre d’un échange entre son école et une université espagnole. Elle y est allée avec des camarades. Lorsque l’épidémie s’est déclenchée en Espagne, ses amies ont décidé de rentrer. Elle a été la seule à dire non. Elle a vécu insultes et humiliations de la part de ses « amies » qui souhaitaient « rentrer mourir auprès de leur famille ».

Le raisonnement de ma petite sœur était clair : elle a été exposée au Coronavirus. Il est possible qu’elle l’ait choppé, bien que la probabilité soit faible. Pourquoi rentrer et contaminer sa famille ? Pourquoi quitter un pays qui a un meilleur plateau médical pour un autre où, malgré des efforts surhumains de la part du personnel médical, il rame pour avoir des kits de tests ? Les médecins chinois grâce à qui la Chine est passée de 15 000 à 15 cas sont en ce moment en Italie. Ils sont bien plus susceptibles de passer par l’Espagne que par le Sénégal. Alors pourquoi rentrer ?

Au final ses amies l’ont traitée de tapette et se sont cassées. Ma petite sœur suit les directives des autorités espagnoles, a fait ses courses et s’est confinée. J’ai salué le raisonnement de mon bébé.

C’est ça faire face à  la crise contre le Coronavirus.

Il ne s’agit pas de nous dire ce que vous en pensez. Il s’agit de faire ce qu’il faut pour protéger le plus grand nombre, ce grand nombre dont vous et votre famille faites partie. Il ne s’agit pas de nous dire que le ministre de la santé est une larve parce que vous l’avez lu dans le tweet d’un pseudo influenceur politique. Il ne s’agit pas de rebondir sur cette crise pour vous faire un nom sur Twitter.

Il s’agit de suivre les directives de ce ministre  qui ne les a pas partagées parce qu’il est con mais parce que c’est son devoir et que lui non plus ne souhaite pas mourir par la faute du Coronavirus. Il s’agit de se tenir informé de ce que dit l’OMS, il s’agit d’informer ses proches moins éclairés ou moins enclins à s’informer sur ce qu’il y a à faire. 


J’ai cessé de lire la presse il y a bien longtemps. C’est curieux au vu de mon passé d’activiste politique. J’ai cessé de lire la presse lorsque j’ai compris que le but n’était pas de m’informer, mais plutôt de me pousser à réagir au lieu d’agir.

La presse est alarmiste. C’est ce qui lui permet de gagner de l’argent. Tous les Musulmans sont des terroristes et tous les réfugiés sont des moins que rien qui pèseront sur l’économie des nations d’accueil. Le monde entier mourra, le Coronavirus est dehors ! Tout comme le monde entier était supposé mourir du VIH il y a quelques décennies.

La presse ne devrait vous servir qu’à une seule chose : savoir quelles sont les tendances. Ne jouez pas son jeu. Ne réagissez pas, ne lui donnez pas plus de visibilité pour lui permettre de continuer de distiller des infos apocalyptiques. Ne réagissez pas. Agissez. 

Kim Jong-un aurait fait tuer le premier cas de Coronavirus enregistré en Corée du nord. Faux. 88 couples auraient déposé des demandes de divorce après le confinement en Chine parce que vivre enfermés ensemble leur a permis de comprendre qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre, du coup le confinement n’est pas bon pour les couples. Aucun de ces médias ne nous dit sur quelle période ces divorces ont été enregistrés, et surtout quel était le nombre de demandes de divorce enregistrées avant cette quarantaine.

J’ai fait une petite recherche Google, et à grand-peine (on ne parle que de ces 88 cas !), je suis tombée sur le site d’un service juridique qui dit ceci : « Une mesure appliquée par un registre de mariage de Xi’an, capitale de la province du Shaanxi, qui limite le nombre d’inscriptions de divorce à pas plus de 15 par jour, et qui est connue comme le « numéro de rang », a reçu autant de soutien que d’opposition de la part des résidents locaux. » L’article est intitulé Un registre limite le nombre de divorces par jour en Chine.

Le texte date d’août 2014. Si cela reste d’actualité, 88 c’est juste de la merde. Ça ne représente rien du tout par rapport à la France, terre de ces médias, où avec ou sans confinement le taux de divorce est de 45%. Sachez que chaque média est contrôlé par un groupe privé ou public qui a un agenda à faire passer. Chaque média oriente son information pour que les populations réagissent d’une certaine manière. Je parle bien de réagir et non d’agir. La différence ? La réaction est orientée par l’action de départ. Elle n’est pas forcément animée par un libre arbitre. Ne soyez pas des pantins. Je l’ai été publiquement sur Twitter pendant des années. Ne faites pas comme Befoune.

Ne propagez pas de fausses nouvelles. Ne gavez pas vos enfants de Schweppes et de gingembre parce que ça neutraliserait le Coronavirus. Ce n’est pas le cas. Ça a juste le même effet que manger du sable. Au mieux vous n’aurez rien, au pire vous aurez mal au ventre. Allez sur Africa Check qui vérifie pour vous gratuitement toutes ces infos débiles qui circulent. Vérifiez chaque info avant de la partager. Ne contribuez pas inutilement à des décès.

A tous les croyants, je vais certainement vous heurter mais je n’en ai cure.

La prière n’a pas soigné le VIH, elle ne soignera pas le Coronavirus, alors cessez de nous matraquer sur WhatsApp avec toutes ces idioties. Non, la (vierge) Marie n’a pas révélé en octobre 1986 qu’une maladie aux caractéristiques similaires à la grippe apparaîtra et décimera le monde. Non, elle n’a pas demandé d’écraser gingembre, persil et je ne sais quoi d’autre pour guérir du Coronavirus. Non, elle n’a pas dit ça.

Si elle l’avait dit, l’eau bénite continuerait d’être disponible dans les bénitiers à l’entrée des églises, et les grands rassemblements n’auraient pas été annulés. Si même le Vatican prend les mesures prescrites par les entités officielles en charge de la santé, cela signifie qu’octobre 1986 ne représente rien pour personne. Ecrasez du gingembre et du persil pour faire mariner vos viandes en cette période de confinement, pas pour autre chose.

Priez pour que les masses soient éclairées et suivent les instructions données. Priez pour que la majorité se mette à l’abri, se confine autant que possible afin de se protéger, mais aussi de protéger les autres. Priez et surtout, SURTOUT faites passer le message autour de vous. Vos chuchotements dans vos chambres aux pieds de vos lits ne résonnent pas assez fort. Même le Pape prend la peine de Twitter souvent, et ce en différentes langues. Il ne chuchote pas du haut de sa tour. Il sait que nous ne sommes plus à l’époque où on croyait que c’était la clé de tout. Il tweete. Faites comme le Pape.


On se fiche de savoir si le confinement vous arrange ou pas. Confinez-vous et confinez vos proches, surtout vos enfants, autant que possible.

Je lis des choses aussi étonnantes qu’amusantes sur les réseaux sociaux. Il paraîtrait qu’avoir ses enfants chez soi H24 c’est l’enfer. Il paraîtrait qu’avoir son compagnon ou sa compagne avec soi H24 c’est le suicide. Si vous pensez pareil, au lieu de nous le dire sur internet, usez de cette période de confinement pour réfléchir profondément sur votre vie, et surtout sur vos choix de vie. Pourquoi avez-vous des enfants ? Pourquoi vivez-vous avec quelqu’un ? Parler de ces personnes en ces termes en dit davantage sur vous que sur elles.

Si au contraire de ces gens que j’invite à la réflexion vous êtes prêts à prendre vos responsabilités et à rendre ce moment sans doute long agréable pour vous et ceux avec qui vous êtes confinés, je vous recommande de suivre Danielle Ahanda ou @bestofd sur Instagram. Elle a 2 filles en bas âge et 1 bébé et elle nous informe sur la manière aussi ludique qu’éducative qu’elle adopte pour une ambiance saine à la maison.

Si vous avez besoin d’info sur l’évolution de la situation au Cameroun, prière de suivre Chouchou Mpacko sur tous ses réseaux. Je vous mets son compte Instagram ici. Elle est très active sur Twitter aussi. Faites un petit effort, vous trouverez son compte.

Un rapport plus ou moins alarmiste de la CIA circule. Il est bien de le lire, il est bien de s’informer, et je compte le lire moi aussi. Mais avec détachement. Non, la Terre n’explosera pas dans 2 semaines. Les progrès scientifiques et techniques datent d’il y a moins de 5 siècles, et l’humain se pavane sur le globe depuis des millions d’années, qu’il s’agisse de l’homo sapiens sapiens ou de ses versions 1.0. 

Ce que je recommande de lire moi, c’est le blog de Seth Godin. Il présente clairement la situation et dit (entre autres) pourquoi il est préférable pour chacun d’entre nous de lire les recommandations et de les appliquer. Ce qu’il dit semble tellement évident qu’on se demande à tous les coups pourquoi on n’y a pas pensé nous-mêmes. Je dis « on » parce qu’il fait cet effet à quasiment tous ses lecteurs.

Si vous êtes un passionné de détails, je vous propose de vous rendre sur le site de The Conversation (le lien mène vers la version française) et de lire les articles de fond sur la situation actuelle. Ce média est le contraire de toutes ces feuilles de choux dont vous partagez les unes à longueur de journée. Allez-y et revenez me dire ce que vous en avez pensé.

Dans sa Newsletter, Tim Ferriss (oui, oui, je suis restée abonnée au final : ce mec a de la valeur !) partage de bons tuyaux pour des données scientifiques sur le Coronavirus. Franchement j’avais minimisé ce mec. Il est un puits d’informations utiles.

Profitez également de cette période pour assainir vos comptes sur les RS. Désabonnez-vous de tous les comptes alarmistes et de tous ces pseudos influenceurs qui ne souhaitent que rebondir sur vos peurs pour se faire un nom. Les RS ne sont pas le baromètre du niveau d’amitié. Oui, on peut unfollow ses amis s’ils partagent de la merde, mais continuer de les aimer. Faites-le. C’est bon pour votre environnement personnel.

Profitez également de cette période d’ennui potentiel pour lire. Les Editions La Découverte proposent en ce moment en lecture gratuite le livre Chez soi de Mona Chollet. Je vous ai parlé d’elle déjà. Elle écrit des livres magnifiques. Et oui, je profite moi aussi de cette offre gratuite (lien dans leur bio ici). Je lirai ce livre en version gratuite. Je continuerai également de suivre mes listes de lecture disponibles sur Goodreads. J’ai lu 13 livres entre fin décembre et fin mars (oui, là c’est moi qui frime !). Je vous en parlerai dans un prochain article.

Suivez des cours en ligne. Je prévois de suivre des formations de Seth Godin sur Udemy. J’en rêve depuis des mois. Je prévois également de me former à l’utilisation de InDesign. J’ai enfin des projets pour Digressions. C’était soit avancer avec cette initiative, soit tout arrêter. J’ai mis mes peurs de côté et j’ai décidé d’avancer, de créer, d’être plus utile pour pousser ma philosophie plus loin : déchaîner l’humain.

Faites le ménage. Débarrassez-vous de tout ce que vous n’utilisez pas, et en cette période difficile, faites profiter ceux qui en ont moins que vous de ces objets qui trouveront une nouvelle vie chez eux. Videz vos maisons du superflu, vous aurez besoin de beaucoup plus d’espace étant donné que vous y passerez plus de temps de dedans, et tous ensemble en même temps. Je proposerai bientôt une liste à suivre pour ceux qui souhaitent avoir plus d’espace chez eux. Vous avez vu ? Le menu du blog a changé. On en parlera dans la section Minimalisme.

Surtout, surtout, ne faites pas comme ces gens qui se plaignent d’avoir les leurs à la maison. Ça peut paraître bête, mais c’est une occasion de se retrouver, d’apprendre à se redécouvrir, de passer du temps ensemble en plus des déjeuners du dimanche. C’est une occasion de vous rappeler pourquoi vous aimez ces humains et à défaut de le leur dire, le leur montrer. 

Moi en tout cas j’en profite à fond pour faire des bisous à mon petit humain, même si depuis quelque temps il boude parfois. Je m’en fous, je le couvre de bisous et je fais des petits plats à son papa !

Photo : Kaboompics


PS : peu de gens le savent, mais il est possible de surligner des passages des articles, comme c’est le cas sur Medium. Ce serait bien d’utiliser cette fonctionnalité pour que je sache quelles sont les parties du texte qui ont retenu votre attention. Et puis, il faut bien que mon argent serve à quelque chose puisque j’ai payé pour cette fonctionnalité !


Digressions n’a aucun compte sur les réseaux sociaux, une situation qui n’est pas près de changer. Pour vous tenir informés des activités ici, abonnez-vous au blog, tout simplement. 

Je suis disponible par mail à l’adresse mesdigressions@gmail.com et sur Instagram à @c_befoune.

Retrouvez-moi également sur mon podcast Les Papotages de C.

You may also like

7 commentaires

Avatar
Anna Keds mars 25, 2020 - 8:32

You said it all. Moi j’ai même hate du confinement total. De Samedi à Lundi avec ma puce, et j’étais aux anges. Nous devons prendre le temps de faire ce qu’il y a à faire simple. Le rythme ralenti au bureau m’a permis de tout vider, tout nettoyer et ça fait un bien fou d’avoir la boîte mail vide, et toutes les actions à l’heure et trouver même du temps pour lire ou coacher encore plus. Je ne parle même pas de toute la partie sur les conseils. Je choisis de plus en plus soigneusement ce que je partage comme info autour de moi. Autant faire sourire que faire pleurer. Je partage ton article fissa, il mérite d’être lu. Stay Safe.

Reply
C. Befoune
C. Befoune mars 29, 2020 - 1:42

 » Je choisis de plus en plus soigneusement ce que je partage comme info autour de moi. » J’aime cette phrase !

Reply
Avatar
Anna Keds avril 5, 2020 - 4:24

Soigneusement, je te dis.

Reply
Avatar
Vladimir Arsène avril 17, 2020 - 9:25

Et Super Article ! La peur que l’on nous inflige, crée un climat mondial bien plus nocif que le virus. C’est le moment pour nous de trouver des opportunités dans ces difficultés actuelles tout en nous préservant et de remonter la pente.

Reply
C. Befoune
C. Befoune avril 18, 2020 - 8:22

Effectivement !

Reply
Avatar
Carine ABC avril 18, 2020 - 11:39

Cette panique rend plus malade que la maladie elle-même. @C.Befoune, Cette sortie sur le Corona virus était vitale. STOP A LA PANIQUE!

Reply
C. Befoune
C. Befoune avril 22, 2020 - 9:43

You said it all !

Reply

Commentaire

Des cookies sont servis mais ils ne sont pas à manger ! J'espère que ça ne pose pas de problème... Accept Read More

Add Comment
Avatar
Loading...

Cancel
Viewing Highlight
Loading...
Highlight
Close
Login

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Forgot password?
New to site? Create an Account
×
Signup

Abonnez-vous ou connectez-vous !
Already have an account? Login
×
Forgot Password

×